la cité Müncheberg et son entourage


La ville avec une population actuelle de 6000 habitants est une des villes les plus anciennes dans la »Mark Brandenburg«. La première mention authentique était le 29. juin 1232.

vue d'aujourd'hui du centre de la ville du sud

vue d'aujourd'hui du centre de la ville du sud


  Marienkirche

l'église restaurée

La ville est située au bord du grand parc national »Märkische Schweiz« (205km²), dès en 1957 il était déclaré comme un territoire de la sauvegarde des paysages. Dans la proximité, vous pouvez trouver un paysage plein de charme: des lacs, des forêts, des collines. Müncheberg se range parmi les villes de l'Allemagne, qui possèdent un mur de ville presque complètement conservé. Autres symboles de ville sont les deux portes de la cité avec leurs tours et l'église de paroisse protestante, réouverte en mai 1997 après des années de la restauration.


  Küstriner Tor

à gauche: »Küstriner Tor«, s'appelle aussi »Storchenturm«

à droite: »Berliner Tor«, s'appelle aussi »Pulverturm«

Berliner Tor

L'arrondissement » Märkisch Oderland« est une région charmante avec ses avenues typiques de route. La nature semble encore intacte. Les vacationaires peuvent trouver ce qu'ils veulent: les bois silencieux invitent à faire une promenade, beaucoup de lacs ont une qualité excellente de l'eau pour la pêche ou la natation. Les patients et les attentifs peuvent regarder les types rares de plantes et les espèces animales.

Buckow, la perle de »Märkische Schweiz« se trouve juste à 5 km de Müncheberg et est facilement accessible en train, en marche depuis 1897. Dans cette ville, vous oublirez rapidement le stress et les troubles, dès en 1879 Fontane décrivait le paysage charmante dans son livre „ Randonnies à travers la »Mark Brandenburg«".



Histoire:

Là, où aujourd'hui les routes nationales se croisent, la cité Müncheberg a été fondée sous le nom »Lubes« en 1232. Les moines de Cistercian y ont établi un marché. Ils ont obtenu la terre du duc Henry le Barbu. Mais le nom n'a pas longtemps existé à cause des confusions fréquents avec la ville Lebus, une autre ville dans la zone. Bientôt »Mönchsberg« s'était habitué au nom et dans un document de confirmation du pape Gregor le IX. on trouve le nom Munichberc-Müncheberg.

La cité est devenue rapidement un centre de commerce et de travail manuel. Dès en 1319 l'agencement du règne a donné l'ordre d'entourner la ville d'un mur. Le 17ème avril 1432, grands dommages ont été provoqués par les hussits envahissants. Ils ont détruit le »Küstriner Tor«, ont pillé l'eglise et ont mis presque toute la ville en feu. La ville devait souffrir des conséquences de la peste en 1605 qui a coûté la vie de 643 habitants. En l'espace de 30 années de guerre presque une moitié des personnes habitant à Müncheberg est morte et en 1641, la ville a brûlé jusqu'a 6 maisons.

On a constaté une vraie reprise au début du 18ème siècle. 40 familles françaises se sont installées ici et une garnison s'est établi, la suite: une animation du commerce et des affaires. Le premier musée de Brandenburg de l'histoire locale a eu son origine dans notre ville. A côté de Frankfurt/Oder et Fürstenwalde/Spree, Müncheberg était une des villes les plus importante de la région Lebus.

Dans les années '20 du 20ème siècle, l'espace libre dans le centre urbain a diminué et la cité hors du mur de ville est devenu de plus en plus important. Dans cette partie de Müncheberg est situé aussi notre hôtel.

En avril 1945, Müncheberg a été presque totalement détruit par les troupes allemandes et russes. Après un long bombardement les voûtes de l'église se sont écroulées et le bâtiment a brulé vers le bas. Déjà entre 1953 et 1958, Müncheberg faisait des efforts pour restaurer la tour d'église qui était projeté et construit par Karl Friedrich Schinkel en 1828/29.



Entourage:
  l'élévateur de bateaux

l'élévateur de bateaux

Un but d'excursion est l'élévateur de bateaux à Niederfinow, à 50 km de Müncheberg. Bien connu est le »Oderbruch«, un des dernières paysages intactes de course de fleuve. Dans le »Oderbruch«, le fleuve »Oder« forme la frontière naturelle à la Pologne. Le »Oderbruch« couvre avec 700 km² un tiers du territoire de »Märkisch Oderland« (MOL), qui s'etend de la rivière Oder jusqu'à Berlin.


Surtout les nombreux petits villages qui sont divisés en parties, les »Loose« sont très caractéristique pour cette région. Avec 30 habitants en moyenne par km² beaucoup d'espace y reste pour la nature. D'une part le clima donne beaucoup d'influence à la flore et la faune, d'autre part le Oder avec les niveaux d'eau changeants fait naître une végétation singulière. Dans la région autour de Letschin on a compté 353 sortes des plantes rares et protégés.

Nulle part autrement au Brandenburg, ou même en Allemagne on trouve une belle concentration des plantes humides et secs. Les plantes de la steppe qui poussent normalement autour de la Mer Noire croissent près du roseau et sur le pâturage. On peut trouver une variété des plantes aquatiques qui sont en fleur toutes les années au bord du Oder méridional entre Seelow et Lebus au printemps.

Le Oder avec une longitude de 912 km a formé le paysage et influence la nature aussi bien que la vie des hommes aujourd'hui. Le Oder avec les terrains bas fertiles est un fleuve qui est parfois très capricieux, mais les habitants du »Bruch« vivent avec celui. Les plus grands changements pour cette région provoquaient les années de 1747 à 1753. En ces années, le roi prussien Frederic II a decidé de redresser le lit du Oder.

Le racourcissement du Oder était la condition pour le drainage de la région. On a stabilisé tout le rivage occidental. Les inondations ont influencé la zone transformée après le drainage dans une terre cultivée. Les arbres comme des saules et des peupliers s'y trouvent. Les plantes du champ, souvent marqués comme mauvaise herbe, jouent un grand rôle pour l'équilibre de la nature et charme cette région. Les forêts mélangées denses au bord du »Bruch« sont une expérience spéciale. Particulierement pendant la fonte des neiges, mais aussi par les précipitations fortes en été, le paysage est ménacé par la rupture d'une digue. Le dernier événement était en juillet et août 1997. Les niveaux d'eau du Oder ont attendu une hauteur, qui n'était pas encore rejoindu au 20ème siecle. L'action unie des habitants et des aides ont empêché un désastre pour le »Bruch«.

Pour un autre but des voyages, nous suggérons Neuhardenberg avec le château de Hardenberg qui a été construit par le grand architecte Schinkel ou un des derniers moulins à eau intacts dans le village Worin, qui est à 12 km de Müncheberg.